Les scolytes

En Belgique, de nombreux conifères roussissent et finissent par sécher et perdre toutes leurs épines. Les coupables sont les scolytes, de petits insectes cylindriques de 2 à 5 mm. Ils sont xylophages, c’est-à-dire qu’ils se nourrissent de bois (aubier et duramen).

Epicéas attaqués par des scolytes

  1.  Quel est la conséquence d’une attaque de scolytes ?

Lire la suite

L’entre-écorce ou écorce incluse

Dans le développement classique d’un arbre, le tronc domine les branches dans la croissance verticale vers la lumière. Cette « dominance apicale » est assurée par les hormones produites par l’apex, le bourgeon terminal au sommet de l’arbre.

Mais parfois, picoré par un oiseau, arraché par un écureuil ou scié par un homme, le bourgeon apical disparaît et plusieurs bourgeons se font concurrence. Le tronc n’est alors plus unique et se divise en deux troncs. En grossissant, ces troncs finissent par donner l’impression extérieure d’être soudés. Mais, à l’intérieur, c’est tout l’inverse. Les écorces sont côte à côte et les troncs se repoussent de plus en plus. Et c’est généralement un élément extérieur tel que le vent ou le poids de la neige qui participe à atteindre le point de rupture. Lire la suite

La surface des arbres, de la raison aux conséquences

Les arbres se nourrissent grâce à la photosynthèse qui leur permet, grâce à l’énergie lumineuse, de produire de la matière organique à partir de la matière minérale. Comme tout capteur solaire, la plante privilégie donc sa surface à son volume. Mais cette stratégie à son revers. Plus la surface est grande, plus l’évapotranspiration (et donc les pertes d’eau) est importante.

Photo 1

L’arbre est un véritable capteur solaire Lire la suite

Pourquoi ne pas tailler fortement son arbre?

Il suffit de parcourir notre commune pour apercevoir des arbres taillés sévèrement. Ces pratiques sont néfastes pour l’arbre. Et à terme, aucun des objectifs qui ont poussé le propriétaire à faire faire ce genre de taille ne sont atteints. Pourtant, par manque d’information du public, ce genre de pratique se propage de plus en plus.

Chêne.JPG

Exemple de taille drastique réalisée en novembre 2017 Lire la suite

Les phytopratiques

De tout temps, les Hommes et les arbres ont été en relation étroite. Bien que leur procurant naturellement fruits, ombre, bois de chauffage, eau et esthétisme, les Hommes ne s’en sont pas contenté et ont recherché à maximiser ces bienfaits. Quitte à parfois aller trop loin en mettant en avant un esprit dominateur et tentant de lui imposer sa supériorité. Voici quelques exemples. Lire la suite

La sexualité chez les arbres

En étant attentif lors de nos balades, on peut remarquer qu’un houx est couvert de fruits rouges alors que son voisin en est dépourvu. Qu’un gingko[1] est couvert de « fruits » odorants tandis que son voisin est nu comme un linge. Qu’un poirier croule sous le poids de ses fruits au grand dam de son voisin. Mais pourtant tous les pommiers portent des pommes !? Tout ceci s’explique par la sexualité des arbres. Suivez le guide… Lire la suite

Le ginkgo biloba

Le Ginkgo est le seul arbre de la famille des Ginkgoaceae. C’est la seule espèce actuelle de la division des ginkgophyta, la plus ancienne famille d’arbres connue, puisqu’elle serait apparue il y a plus de 270 millions d’années, une quarantaine de millions d’années avant l’apparition des dinosaures. Depuis qu’un riche armateur français en a acquis un pied pour une somme extravagante en 1788, on le surnomme également l’ « arbre aux 40 écus ».

gingko

Ginkgo biloba

Lire la suite